Leca Araujo a eu son premier contact avec l'art dès son plus jeune âge. 

Ayant grandi dans une famille d'architectes et de designers, l'artiste essaye diverses techniques, telles que les mosaïques, fusain sur papier, la poterie, entre autres, jusqu'à ce qu'elle arrime sur la peinture.

Ses premières œuvres, à l'âge de 10 ans, portent fusain sur papier, pyrogravure et peinture à huile dans un style classique.

En 2011, Leca commence ses premiers traits contemporains. Le premier essai de la série "Les Jardins" ("Os Invertebrados") apparaît.

Premières œuvres - 1985
Huile sur panneau dur d'eucalyptus
Huile sur panneau dur d'eucalyptus
Œuvres actuelles
Capacete Malala.jpg
Huile sur toile et des matériaux de récupération

En 2013, inspirée par la naissance de son fils et par l'idée de créer un monde équilibré, l'artiste intègre des éléments recyclés et des thèmes sociaux dans ses créations.

Un travail plus plus profond se pose alors, avec un appel subtil à la durabilité.

Sa définition d’un monde durable dépasse l’écologie et le respect de la nature, abordant surtout le respect du prochain et l’inclusion sociale. Selon Leca, n'y a pas un monde écologiquement équilibré s'il n'est aussi humainement équilibré.

Leca habite actuellement en Suisse.

Participant à des biennales et à des expositions dans plusieurs pays, l'artiste est engagée dans plusieurs projets culturels, tels que « L'Aquarelle Durable » et « Circuit Café-Culture ». Le premier vise à diffuser l'idée d'arriver à un monde bien équilibré en favorisant l'art chez les enfants, alors que le second vise à relier différents cafés culturels à travers le monde.