top of page

Série - As Marias

La série apporte une curieuse perspective du Brésil à travers ses femmes. L'artiste est partie de la déclaration intéressante d'un auteur de feuilletons brésiliens selon laquelle «la femme brésilienne typique est domestique, noire et s'appelle Maria».

En fait, l'Institut brésilien de géographie et de statistique (IBGE) montre qu'au Brésil, il y a 11,7 millions de Marias et 54% de la population brésilienne est noire. En outre, une enquête publiée par l'Organisation internationale du travail (OIT) en 2010 a révélé que sur les 52,6 millions de travailleurs domestiques dans le monde, 7,2 millions sont brésiliens et 93 % d'entre eux sont des femmes.

Cela ne signifie pas que ces données combinées aboutissent au stéréotype décrit ci-dessus, mais, selon l'artiste, c'est pour le moins intrigant et peut effectivement influencer l'esprit qui repose sur le jargon utilisé par l'écrivain.

Les œuvres, qui combinent acrylique, émail, huile, pigments et matériaux recyclés à l'infini, dépeignent des icônes et des profils féminins brésiliens comme si elles étaient toutes noires et s'appelaient Maria.

Modern art, Contemporary, painting - Contemporary art - pro-life contemporary art - brazilian art

bottom of page